Saint Jérôme . G. Benso XVII ème siècle

Prix : 4 800,00 €

Saint Jérôme et l'ange du jugement
 
Huile sur toile , XVII ème siècle .

Les caractéristiques stylistiques de cette peinture, notamment dans le traitement de la main levée de Saint Jérôme permettent une attribution à Giulio Benso.

Belles couleurs avec un bleu profond en point central autour duquel s'articulent mouvements et couleur de la plus sombre en bas à gauche aux plus claires surle haut à droite.

Dimensions

Cadre H 73 cm L 48,5 cm
Epaisseur 4 cm

Toile
 H 63 cm
 L 36,5 cm  

Giulio Benso . Pieve di Teco 1592- Pieve di Teco 1668

Né en 1592 à Pieve de Teco, petit village de la province d’Imperia, Giulio Benso quitta sa ville natale encore jeune pour aller à Gênes. Il fut accueilli par le seigneur Giovanni Carlo Doria, le principal mécène des beaux-arts,qui , voyant son inclinaison pour l’art, l’introduit dans l’école de Paggi (1554-1627) artiste notable retourné en 1599 dans la Superbe ( Gênes) après un exil de vingt ans en Toscane.

Il ramena ainsi à la ville toutes les nouveautés artistiques du Maniérisme tardif florentin apprises pendant son séjour à la Cour des Médicis.
Giulio Penso eut donc la chance de se former auprès de son Académie du Dessin, soutenue elle-même par le Prince Giovanni Carlo Doria et de jouir ainsi d’une solide éducation artistique.
Cela lui permettant de se familiariser aux différents styles des artistes génois de son époque: Giovanni Andréa Ansaldo , source d’inspiration mais aussi grand rival dans les décors à fresque; Bernardo Strozzi , Sinibaldo Scorza, Luciano Borzone, Giovanni Domenico Castello et beaucoup d’autres.
Il se rapproche par la suite d’autres artistes des écoles italiennes comme celle piémonataise-lombarde : Campi de crémone, Giulio Cesare Procaccini, Daniele Crespi dit Cerano e Ambrogio Figino; ou l’école vénitienne des Tintoret, Bassano et le Véronèse.
Ces nouvelles sources d’inspiration furent fondamentales et lui permirent une innovante configuration spatiale de la décoration. la maturité artistique de G. benzol est la résultante de ces multiples influences présentes à Gênes dans la première moitié du XVII ème siècle.
les mécènes qui firent le plus appel à Giulio Benzo furent les ordres religieux et les membres de nobles famille génoises qui lui confièrent la réalisation de retables , de décors à fresque ou plafonnés.
Sa renommée s’étendit rapidement hors de la Ligurie et en 1648 il fut appelé en Provence par la famille patricienne Génoise des Grimaldi .

Il réalisa sur le plafond de la salle de bal de Château Grimaldi à Cagnes-sur-mer une impressionnante fresque représentant la Chute de Phaéton.
Le gloire de Benso se diffusa au delà des Alpes jusqu’en Allemagne ou il  séjourna quelques mois en 1628. Le père Gabriele Buccelino (1599-1691) lui commanda pendant trente ans environ quarante deux tableaux pour la basilique bénédictine de Weingarten représentant l’histoire de l’ordre, les portraits de ses  membres les plus importants , les portraits des Rois et princes de la région, les Welfens, et des retables avec les martyres de différents Saints.

Crédit : Stefania Carola Lumetta. The art of Giulio Benso : Genoese figure between mannerism and baroque. Art and art history. Université Paris sciences et lettres; Università degli studi di Roma "Tor Vergata"

Oeuvres

   Kestner-Museum, Hanovre
        Lapidazione di Santo Stefano - (~1630) dessin préparatoire,
         Partita a scacchi sotto le mura di Troia (1637-1639)
   Basilica della Santissima Annunziata del Vastato, Gênes.
          L'Annunciazione della Vergine (1640-1644),Fresques
          L'Immacolata Concezione (1640-1644),
          L'abbraccio dei santi Gioacchino e Anna (1640-1644),
          La caduta di Fetonte, fresques, château de Cannes sur mer
   Sportono
            Matrimonio della Vergine (1659), oratoire de la Santissima Annunziata..
   Abbaye de Weingarten
           La Vergine col Bambino e i Santi Benedetto e Scolastica,
           Trinità adorata dai Santi,
           Crocefissione,
           Cacciata di Santo Stefano dal Tempio (1667),
   Volets de décoration du buffet des grandes orgues du Duomo de San Lorenzo (1634-1655)