mns7

Prix : 720,00 €

Encre sur papier , cachet d'atelier au dos

42 cm x 32 cm

No d'atelier 1345

Ref: vert Mns7

Vendue non encadrée

Renseignements , devis pour cadre et expédition Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 Dans son livre : « L’art de l’Ecole de Paris d’Après-Guerre » Lise Cormery écrit la biographie de Catherine Reboul-Hector-Berlioz (1942-2010) dont voici un extrait.

     « Catherine Reboul-Hector-Berlioz (1942-2010) est un sculpteur français et peintre à l'huile sur papier d’œuvres originales.
 Elle fait les Beaux-Arts à Florence, Italie et à Paris dans l'atelier de Chastel et Kickert, puis elle étudie la chaudronnerie et la soudure au Centre technique de l'Aluminium Français. Elle travaille la sculpture avec Ervin Patkai (1937-1985).
      Femme charismatique et sympathique elle s'attaque au métal sans sous-traiter le travail et le dur combat avec la matière comme le feront les "marketistes" ou les "artionnaires" à partir des années 80. Fille du contre-amiral Georges (1889-1954), arrière-petit-fils de Berlioz. Elle lègue avant sa mort par testament "La collection Reboul-Berlioz", qui revient au Musée Hector Berlioz le 29 mars 2011.
      Catherine Reboul Berlioz crée des œuvres puissantes de grandes tailles en métal, le plus souvent monumentales. Lise Cormery lui organise une exposition dans sa galerie en 1988 avec un catalogue de ses œuvres, avec une préface de Ghislaine Ottenheimer et un texte du Véra Székely, sculpteur majeur de l’Ecole de Paris d’Après-Guerre.
      Catherine Reboul-Berlioz fait partie de la sélection de la France lors des Olympiades des Arts organisées par la Galerie Lise Cormery pour le Comité National Olympique et Sportif Français en 1991 et 1992 à Paris, à l'occasion des Jeux Olympiques d'hiver de 1992. Ceci faisait suite aux Olympiades des Arts de Séoul où la ville fonde à cette occasion un musée de peinture et un musée de sculptures monumentales en plein air avec des artistes internationaux invités pour y exposer et représenter l'art du XXe siècle.»                                                                                                                                                                                                                                                          Lise Cormery, Michelangelo Publications 2020, Paris.